12 August 2013

Comment marche la production d’eau chaude sanitaire ?

Production d'eau chaude

L’eau chaude qui alimente les équipements sanitaires et les éviers est un élément important du confort. Les installations de production d’eau chaude sanitaire (ECS) doivent assurer une fourniture suffisante d’eau à une température adaptée malgré des puisages intermittents ou ponctuels importants dus à plusieurs utilisations simultanées. Des systèmes à accumulation permettent de chauffer l’eau aux heures creuses, généralement la nuit en raison du moindre coût de l’électricité.

Production d’eau chaude

Trois modes de production d’eau chaude sont distingués :
- la production instantanée (a) qui réchauffe l’eau à la demande (passage dans un serpentin porté à haute température) ;
- la production par accumulation où le chauffage de l’eau est assuré indépendamment du puisage (b). Le temps de chauffage aux heures creuses durant lesquelles l’électricité coûte moins cher est généralement long (4 à 6 h) ;
- la production par semi-accumulation qui met en oeuvre un réservoir tampon constituant une réserve d’eau chaude, alimenté par le système de chauffe dès que la température de l’eau baisse lors du puisage.

Un système de production d’eau chaude sanitaire peut utiliser le gaz, le fuel ou l’électricité. Il peut être également couplé à un chauffage central.


a) Chauffe-eau instantané à gaz



b) Ballon électrique à accumulation

Bloc de sécurité

Le bloc de sécurité (a), installé sur l’alimentation en eau froide d’un ballon électrique, assure quatre rôles :
- il protège le ballon contre les excès de pression en cas de surchauffe accidentelle grâce à une soupape de sécurité réglée à 7 bars (b) ;
- il isole le ballon électrique du circuit d’alimentation en eau froide au moyen d’un robinet d’arrêt intégré ;
- il évite le retour de l’eau chaude dans le circuit d’alimentation en eau froide au moyen d’un clapet antiretour dès que la pression dans le ballon devient supérieure à celle du circuit d’alimentation en eau froide ;
- il permet la vidange du ballon au moyen d’une soupape de sûreté qui peut être actionnée manuellement.


a) Bloc de sécurité



b) Détail du système de sécurité

Raccordement d’un ballon électrique à accumulation 

Le raccordement hydraulique d’un ballon électrique à accumulation est assuré par :
- une canalisation d’arrivée d’eau froide sur laquelle est placé un groupe de sécurité ;
- une canalisation d’évacuation des eaux usées raccordée au groupe de sécurité ;
- une canalisation de départ d’eau chaude vers l’installation sanitaire.
Le circuit d’alimentation électrique doit comporter un dispositif de mise sous tension en heures
creuses, être protégé par un disjoncteur différentiel de 30 mA et un coupe-circuit fusible ou un disjoncteur modulaire adapté.


Schéma de raccordement

Chauffe-eau solaire

Un équipement de chauffe-eau solaire comprend des capteurs solaires, inclinés entre 30 et 60 ° et orientés au sud (a). Ce système est constitué d’un coffre rigide et vitré dans lequel une plaque et des tubes métalliques noirs absorbent le rayonnement solaire pour chauffer un liquide caloporteur.
Ces tubes peuvent être disposés en serpentin ou en grille (b). L’équipement fournit de l’eau chaude par le biais d’un ballon de stockage et d’un chauffe-eau d’appoint (électrique ou au gaz) (c). Un système combiné produit à la fois l’eau chaude sanitaire et l’eau chaude pour le chauffage (d).


a) Capteur solaire plan à circulation de liquide


b) Tubes absorbeurs


c) Chauffe-eau solaire



d) Système solaire combiné

Cette technique est extraite de l’ouvrage " La Construction : comment ça marche ? " de U. Bouteveille, édité aux Éditions du Moniteur. Vous pouvez vous le procurez en cliquant  ici

Article paru sur LeMoniteur.fr

Patrice

Association Riposte Verte

-

No comments: